Extrait: 

"L’enseignante : Ah tiens, pourquoi pas! Peut-être aussi qu’elle a une maladie grave qui l’empêche de parler comme elle voudrait… J’ai l’impression que l’histoire est là aussi pour nous encourager à profiter de la vie tant qu’on peut… Ce que je veux dire, c’est que nous là par exemple, qu’est-ce que nous sommes en train de faire ensemble ?

Un enfant : Du théâtre

L’enseignante : Exactement. Mais c’est pas forcément pour que vous deveniez des comédiens, vous vous souvenez ? C’est avant tout pour grandir au plus près de votre musique intérieure à vous. Il y a plein de types de théâtre, vous vous souvenez de cela aussi? Et ici, ensemble, on apprend juste à s’entrainer à être comme chacun rêve que c’est le mieux. On invente des situations (parfois extrêmes) pour improviser, comme dans la vie mais en plus souple. C’est quoi déjà une situation, quelqu’un se souvient quelles sont les quatre questions de départ?

Tous les enfants lèvent le doigt 

Un enfant : Où ? Quand ? Qui ? Pour … quoi ?

L’enseignante : Bravo, et en plongeant dedans vous laissez venir le Comment… Et à chaque fois vous vous corrigez pour être meilleurs, vous grandissez, là physiquement. Je suis vraiment contente de l’assise que vous gagnez. Vous gagnez à chaque fois en confiance, c’est bien ! Je crois que si vous continuez comme cela, vous allez réussir tout ce que vous voulez.

Un enfant : Etre amoureux ?

Tous les enfants éclatent de rire.

L’enseignante : Etre de BONS amoureux ! "

*******
*******

MERCI pour tous les commentaires reçus à propos de "PRINCE" !!!!

Nous partageons ici les premiers: 

 « On a le sentiment d'être face à une pièce faite d'une dentelle délicate et qu'il faut regarder sous plusieurs angles pour comprendre - enfin ou pas- le dessin. On pense à ces poupées Russes qui quand on les ouvre cachent encore quelque chose. C'est une pièce mystérieuse et séduisante. »

«Je suis heureux d'avoir lu ta pièce, elle fait du bien... Un verbe sensible et une belle énergie pour évoquer cette belle vibration qu'est l'amour. Merci de me l'avoir fait lire. Ne t'inquiète pas, je te la rendrai sans la faire passer à personne... Bien que je pense qu'elle ferait du bien à beaucoup de monde »

« Ce projet mérite d'être entendu et de rencontrer son public. »

« C'est cette impression diffuse, difficile à décrire mais qui résonne en chacun dont je parle (…) en lisant Prince j'avais en tête un décor immatériel. Non pas un décor inexistant, bien au contraire mais quelque chose d'insaisissable comme l'ombre et la lumière, comme le son. »

« Le texte est plein de poésie, et renvoie à des sentiments profonds. »

« C’est fort, tout le monde y voit ce qu’il veut, c’est déjà gagné »

« Prince m'a ému , parfois agacé, souvent touché par son romantisme caché... »

« Il m’a mis complètement en transe ce texte. Pas étonnant qu’il soit refusé, il fait tout exploser. Si tout le monde suivait ce que tu y dis, plus personne n’irait travailler, il n’y aurait plus de société comme aujourd’hui. »

« ce qu’il m’en reste c’est un conte fantastique initiatique avec une profondeur et une ribambelle de thèmes abordés »

« C’est une merveille ce texte »

« Cette nuit j'ai pensé à Prince
Il me fait penser à l'introduction écrite par Artaud à son texte "Van Gogh ou le suicidé de la société". Il y est question, d'après moi, de choses très proches, même si dans le texte d'Artaud il ne s'agit pas du masculin et féminin (je conseille de le (re)lire).

Pas étonnant que Prince dérange - Artaud ils l'ont bien enfermé et passé aux électrochocs tellement il dérangeait notre ordre social bien établi... » 

« Surtout pas, ne m'écris pas de dossier. La création est une chose intime, profonde. ...préserve la du réflexe des fondamentalistes cultureux comme moi ! ☺.... (...) Une lecture peut être vraiment ratée... Avec toi, c'"était bien... L'alternance avec micro,  sans micro, c'était beau... Tout dans ta démarche force l'admiration... Si je peux t'aider à un moment n'hésite pas.» 

«Je te remercie pour ce moment si délicat.»

Lecture publique de "Prince", accompagnée par Yannick Vela à la basse (Paris 19ème, Juin 2016)

Petit entêt                     ©Mathieu Castel
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now